Toujours attentive aux évolutions de son marché et aux attentes de ses adhérents, la Carac propose désormais un Perp multisupports. L’objectif : améliorer la performance de l’épargne en profitant des opportunités de performance à long terme offertes par les marchés financiers.
Une évolution nécessaire qu’explique Stéphane Macé, responsable marketing et développement de la Carac : « les Français ont de plus en plus conscience que la retraite se prépare à l’avance, les produits d’épargne dédiés à la retraite doivent donc pouvoir s’adapter à un horizon long de placement. Par ailleurs, l’érosion des taux de rendement affecte l’attractivité des fonds en euros… Autant de constats qui nous ont convaincu de modifier notre Perp « Carac Perspectives » en un contrat multisupports. Il a été pensé pour que l’adhérent puisse diversifier ses placements tout en maitrisant la gestion du risque ».

Carac Perspectives nouvelle version… un Perp qui a tout pour plaire

→ Une solution claire et simple
La Carac a privilégié la création de fonds simples et transparents dont l’épargnant peut maîtriser les mécanismes. Carac Perspectives propose ainsi quatre supports d’investissement :

1/ Le support Sécurité libellé en euros
Reconnu pour ses qualités et la régularité de sa valorisation, le support Sécurité libellé en euros du PERP Carac se place parmi les meilleurs du marché. Il est utilisé pour réduire l’exposition de l’épargne aux aléas des marchés financiers.

2/ Carac Actions Zone Euro
Un support intégralement investi en actions pour profiter du potentiel de valorisation des entreprises cotées dans la zone Euro.

3/ Carac Actions Internationales ISR
Il se compose de fonds intégralement investis en actions privilégiant la finance responsable et bénéficie d’une diversification mondiale.

4/ Carac Perspectives Immo
Ce support est investi dans un patrimoine immobilier professionnel de bureaux et de commerces géographiquement diversifiés.

→ Une protection en cas de décès
En cas de décès de l'adhérent pendant la phase d’épargne, et selon l'option choisie, le capital constitutif sera versé au bénéficiaire désigné sous forme de rente viagère ou de rente temporaire d’éducation à ses enfants mineurs.
En cas de décès survenant pendant la phase de service de sa rente viagère, si l'adhérent a choisi l’option rente de réversion, la rente continue d’être versée au bénéficiaire, au taux prévu, et ce, jusqu’au décès de ce dernier.

→ Des frais calculés au plus juste
Les frais sur versements sont de 2,44 % maximum et sont dégressifs en fonction du montant du versement.
Les frais sur épargne gérée de 0,45 % sur le support libellé en euros et de 0,72 % sur les supports en unités de compte.

→ Un accompagnement personnalisé
L’expertise et la proximité des conseillers Carac garantissent un diagnostic objectif, personnalisé et de qualité. Les besoins et la situation personnelle de chacun sont étudiés pour bâtir la meilleure stratégie d’épargne retraite en fonction du profil. Carac Perspectives propose ainsi un mode de gestion libre pour les personnes maîtrisant les mécanismes des marchés financiers et une gestion « profilée » proposant trois modes de répartition prédéfinis selon son appétence au risque (prudent, équilibre, dynamique).

Assurer sa sécurité financière à la retraite, une priorité pour les Français 
Allongement de la durée de la vie à la retraite, perte d’autonomie, déséquilibre du système actuel… autant de facteurs qui renforcent la nécessité de se constituer un complément de revenu à la retraite. Un besoin de préparation confirmé par les résultats d’une enquête sur l’avenir des retraites* qui révèle que les actifs prévoient d’épargner pour la retraite 11 ans de plus que ne l’ont fait les retraités actuels ; que 26 % des retraités regrettent de ne pas avoir épargné plus tôt et, que 17 % d’entre eux déclarent puiser dans leurs économies pour vivre…

* Enquête « L’Avenir des retraites », HSBC 2016

Rappel : le PERP, Plan d’épargne retraite populaire lancé en 2003
Contrat d’assurance vie qui permet de se constituer un complément de revenu pour la retraite au cours de l’activité salariée, le Perp est disponible sous forme de rente viagère à compter de 60 ans ou dès l’acquisition des droits à la retraite.

Perp… haro sur les idées reçues !

→ Le Perp n’est avantageux que pour les personnes fortement imposables
Les versements sur le Perp sont déductibles chaque année du revenu imposable de chaque membre du foyer fiscal (dans certaines limites). En conséquence, plus on est imposé, plus l’économie sur le revenu est importante.
Toutefois, le Perp ne doit pas être souscrit comme un outil de défiscalisation, c’est avant tout une solution pour compléter ses revenus à la retraite.

→ Après 55 ans, il n’est plus profitable de souscrire un Perp
L’âge idéal pour ouvrir un Perp est entre 45 et 50 ans. Mais il est tout à fait possible d’en ouvrir un même à 5 ans du départ à la retraite. L’effort d’épargne sera alors plus important.

→ Le capital est bloqué et ne peut être perçu que sous forme de rente viagère
La contrepartie de l’avantage fiscal est qu’on ne peut récupérer son épargne avant la retraite, laquelle est convertie en rente versée à vie. Une règle assouplie en 2010. Il est désormais possible de récupérer son capital par anticipation lorsqu’on est confronté à l’une des 5 situations difficiles : cessation d’activité non salariée, fin de droit de chômage, invalidité empêchant de reprendre une activité, surendettement, décès du conjoint.
De plus, toujours depuis 2010, au moment de la liquidation de la retraite, il est possible de percevoir un capital à hauteur de 20 % de la valeur de rachat du contrat.
Le reste sera versé sous forme de rente.
Autre avantage non négligeable, en cas de primo-accession à la propriété, si la personne n’était pas propriétaire de sa résidence principale au cours des deux dernières années au moment du départ à la retraite, elle peut percevoir sont épargne sous forme de capital pour financer son achat.