Pour que vive l’identité combattante

Suivant les évolutions de son époque, la mutuelle devient plus généraliste dans sa mission quotidienne. Toutefois, la Carac ne renoncera jamais à son identité si particulière, forgée pour ceux qui ont donné et donnent encore leur engagement le plus total au service de la Nation. À cette fin, la Carac créée en 2011 une entité dévolue à la préservation de cette identité : la Fondation d’entreprise Carac, à laquelle deux objectifs ont été assignés.

Les missions de la fondation

• Tout d’abord, une solidarité envers la population combattante, qu’il s’agisse des opérations d’hier ou d’aujourd’hui. Cet engagement se traduit par des actions de soutien à des projets au service des combattants.

• D’autre part, la Fondation d'entreprise Carac s’investit dans des initiatives à destination du grand public, pour perpétuer une mémoire et une histoire devant éveiller l’esprit civique des Français. Ces actions sous-tendent l’étude des faits historiques pour permettre aux générations futures de se préserver des événements tragiques.

L’organisation de la fondation

La fondation est pilotée par un Conseil d’administration. Réuni 2 fois par an, son rôle consiste à statuer sur des projets pouvant être soutenus et subventionnés par la fondation.

Le Conseil d’Administration de la Fondation d'entreprise Carac est composé de :

  • Joseph Wiacek, président de la Fondation d'entreprise Carac,
  • Claude Tarall, vice-président de la Fondation d'entreprise Carac,
  • Daniel Becker, Isabelle Conti, André Darnet, Claude Tarall, Joseph Wiacek et Frédéric Garde pour le collège du membre fondateur (Carac),
  • Giuseppina Faro et Ali Frain, pour le collège des représentants du personnel de la Carac,
  • Guy Collet, Fabien Gouttefarde, Alexandre Lafon et Yves Le Maner pour le collège des personnalités qualifiées choisies dans les domaines d’intervention de la Fondation Carac.

Guy Collet a notamment occupé la fonction de directeur général de l’Onac de 2002 à 2007.

Fabien Gouttefarde est député de l’Eure. Il est également membre titulaire du Conseil d'administration de l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

Alexandre Lafon a été Conseiller pédagogique et historique auprès de la Mission du Centenaire pour la Première Guerre mondiale. Il est aujourd’hui Conseiller pour l'action pédagogique territoriale auprès du Ministère de l’Eduction nationale et de la Jeunesse.

Yves Le Maner, agrégé d’histoire, est spécialiste de la Seconde Guerre mondiale. Il a conçu et réalisé le programme de la Coupole de Saint-Omer.