Diversifier son épargne avec l’assurance vie

L’assurance vie offre une multitude de supports d’investissement à l’épargnant, du plus sûr au plus risqué. Il peut placer son épargne sur le fonds en euros de son contrat, à capital garanti mais faiblement rémunéré. Il peut aussi diversifier une partie de ses avoirs dans des fonds en unités de compte, plus risqués mais potentiellement plus performants.

La gestion profilée

L’épargnant qui n’a pas le temps et les compétences pour s’occuper lui-même de son contrat d’assurance vie peut opter pour une répartition prédéfinie de son épargne : la gestion profilée. Elle permet de placer son épargne sur des supports monétaires, obligataires, et/ou actions en fonction du profil d’épargnant du souscripteur.

L’épargnant détermine avec son assureur le niveau de risques qu’il souhaite faire prendre à son épargne, ses objectifs de placement et ses connaissances des marchés financiers. En fonction du résultat, un profil tenant compte de tous ces critères est proposé à l’épargnant

Profil d’épargnant : prudent, équilibré ou dynamique

La gestion profilée permet de prendre un risque mesuré, en rapport avec ses propres objectifs. Les épargnants redoutant les soubresauts de la Bourse doivent se diriger vers un profil prudent, qui a pour objectif de protéger le capital investi à moyen terme. Il sera investi essentiellement sur des produits peu risqués offrant un revenu régulier. Ceux qui sont prêts à faire courir quelques risques à leur épargne investie à moyen ou long terme, pour obtenir un meilleur rendement, doivent opter pour un profil équilibré. Les profils dynamiques ou offensifs, enfin, s’adressent aux investisseurs désireux de profiter des opportunités des marchés financiers et qui acceptent une prise de risque importante avec un horizon de placement à long terme.

La gestion sous mandat

La gestion sous mandat, ou « pilotée », d’un contrat d’assurance-vie consiste à confier l’épargne investie à des spécialistes de la finance qui suivent pour le compte de l’épargnant l’évolution des marchés. Il s’agit d’un mode de gestion déléguée un peu plus haut de gamme, qui se base aussi sur le profil d’investisseur de l’épargnant. Le gérant du contrat compose son propre portefeuille, puis il le réoriente si nécessaire pour l’adapter à la conjoncture économique et financière.

À la différence de la gestion profilée, l’allocation des actifs n’est pas figée mais évolue en fonction des marchés financiers. Ces évolutions sont pilotées par des experts de la gestion d’actifs, pas par un système informatique. L’épargnant profite de conseils d’experts qui s’occupent de faire fructifier son épargne selon son profil.

La gestion « à horizon »

L’épargnant qui recherche un placement dont la durée correspond à une échéance donnée (son départ à la retraite, par exemple) peut opter pour une gestion évolutive de son épargne investie en assurance-vie. En fonction de son horizon de placement, ses actifs seront orientés vers un risque de plus en plus faible. Investis dans un premier temps sur des supports plutôt risqués, ils évolueront ensuite vers des placements plus sécurisés. Au terme du contrat, le capital valorisé sera intégralement placé sur des fonds peu risqués (obligations et fonds monétaires).