FAQ

Vous trouverez ci-dessous les réponses aux questions les plus fréquemment posées sur la Carac et sur ses garanties :

La Carac, créée en 1924, est un organisme de droit privé à but non lucratif, régi par le Code de la mutualité. Elle propose des produits d'épargne, de retraite et de prévoyance accessibles à tous. Seule la Retraite Mutualiste du Combattant (RMC) est réservée aux Anciens Combattants et aux Victimes de Guerre.

Créée il y a 90 ans, la Carac est une mutuelle d’épargne qui conçoit, gère et distribue des solutions financières qui s’adressent à toutes les personnes soucieuses de performance et d'intégrité dans la gestion de leur patrimoine. Créée à l’origine par et pour les anciens combattants, elle a su enrichir son offre et mettre son savoir-faire au service du grand public. Ses garanties d’assurance-vie sont reconnues pour leur accessibilité, leur sécurité et leur performance.

Au 31 décembre 2012, la Carac comptait 337 311 adhérents. La mutuelle gère plus de 383 416 garanties.

En 2012, la Carac a géré 9,6 milliards d'euros pour un encaissement annuel de 487,2 millions d'euros.

La Carac est l'un des principaux gestionnaires mutualistes d'actifs de la place. Sa politique de gestion financière et immobilière garantit la sécurité, la performance et la transparence de ses produits. La mutuelle préserve ainsi les intérêts de ses adhérents sur le long terme.

Compte Épargne Carac spécial études

Il existe deux types de rachats (ou retraits) : un retrait total met un terme au contrat, au contraire d’un rachat partiel. La somme retirée est constituée d’une part de capital initial et d’une part d’intérêts et/ou de plus-values. Seule cette dernière est imposable, mais le taux d’imposition varie selon l’âge du contrat : la fiscalité est plus avantageuse après 8 ans. Vous pouvez effectuer des rachats partiels tout au long de la vie de votre contrat, pour faire face à un besoin ponctuel ou compléter vos ressources au fil du temps. 

C’est une somme d’argent mise à votre disposition, dont le montant maximum dépend de la valeur de votre contrat d’assurance-vie. L’avance n’est pas déduite de votre contrat, dont le capital continue à fructifier. Une avance fonctionne comme un prêt : vous la remboursez en une ou plusieurs fois, avec des intérêts. En cas de non remboursement, le montant avancé sera déduit de votre contrat.  

Carac Profiléo

L’Investissement Socialement Responsable (ISR) consiste à appliquer des principes de développement durable à l’investissement. Cette forme de placement prend en compte systématiquement les trois dimensions du développement durable (environnement, social/sociétal, gouvernance) en plus des critères financiers usuels.

L’adhérent a le choix de consacrer 1 % de ses versements à l’une des cinq associations partenaires de la Carac, des organismes reconnus d’utilité publique ou assimilés fiscalement. Cette somme n’entre pas dans l’assiette de calcul de l’épargne. L’option solidaire peut être choisie à l’adhésion ou en cours d’adhésion et interrompue à tout moment.

A la Carac, nous défendons des valeurs mutualistes et solidaires depuis 1924 et nous entretenons avec nos adhérents une relation fondée sur la confiance et la proximité. L’objectif de notre politique de gestion financière et immobilière est de garantir à la fois la performance durable et la transparence de nos produits. A la différence des grandes banques et des sociétés d’assurance, nous n’avons pas d’actionnaires à rémunérer. Avec Carac Profiléo, vous conseiller dans vos choix d’épargne au plus près de vos intérêts reste notre priorité. C’est pourquoi nous vous proposons une diversification accompagnée et responsable, fondée sur un diagnostic objectif de votre situation.

Oui, les frais sur versement s’élèvent à 2,91 % maximum pour les prélèvements automatiques et de 3,50 % maximum pour les versements libres.

Le montant minimum de versement est de 200 euros, frais inclus, à l’adhésion et de 200 euros pour les versements suivants. Les versements minimums sont de 30 euros en cas de prélèvements automatiques mensuels, 90 euros pour un prélèvement automatique trimestriel, 180 euros pour un prélèvement automatique semestriel, 360 euros en cas de prélèvement automatique annuel, frais inclus.

Non, il faut avoir au minimum 18 ans pour adhérer à Carac Profiléo.

Tout à fait. Carac Profiléo est accessible à toutes les bourses dès lors qu’il répond à vos objectifs d’épargne. Nous vous invitons néanmoins à faire appel à votre conseiller Carac qui définira avec vous la solution la plus adaptée à votre situation patrimoniale et à votre profil d’investisseur.

À la Carac, nous vous proposons systématiquement de réaliser, avec un conseiller, un diagnostic complet, personnalisé et gratuit de votre situation. Grâce à une méthode affinée et objective, nous déterminons votre profil d’épargnant et vous proposons une répartition d'investissement adaptée à votre situation et au niveau de risque que vous êtes prêt à accepter.

De plus, la gestion profilée vous assure le pilotage automatique de votre épargne selon la formule correspondant le mieux à votre profil.

Jusqu’au 31 décembre de l’année où l'adhérent atteint ses 75 ans, et afin de sécuriser le capital versé aux bénéficiaires du contrat lors du décès de l’adhérent, Carac Profiléo comporte une garantie plancher. Elle permet au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) en cas de décès de percevoir au minimum le cumul des versements nets de frais effectués depuis l’adhésion, déduction faite des rachats partiels et des avances et intérêts non remboursés, sous réserve du plafonnement du capital plancher. Le capital plancher est plafonné à 150 000 euros.

Oui. Si vous estimez que vos connaissances des marchés financiers sont suffisantes et si vous souhaitez gérer votre garantie directement, vous pouvez opter pour la gestion libre. Nous vous recommandons toutefois d’effectuer au préalable un diagnostic personnalisé de votre situation avec un conseiller afin de déterminer la meilleure stratégie d'investissement.
 
 Par ailleurs, avec Carac Profiléo, vous pouvez choisir de sécuriser ou de dynamiser automatiquement vos gains :
- Avec l’option « Sécurisation des intérêts », les intérêts (150 € minimum) du support choisi (hors support Sécurité et Monétaire) sont arbitrés automatiquement vers le support Sécurité si ceux-ci atteignent l’un des seuils suivants : 15 %, 20 % ou 25 % (seuil à choisir). Vous protégez ainsi vos gains d’un éventuel retournement des marchés financiers.
- A l’inverse, l’option « Dynamisation des intérêts » vous permet de réinvestir les intérêts de votre épargne placée sur le fonds Sécurité sur le support en unités de compte de votre choix. Vous dynamisez ainsi le rendement annuel de votre garantie.

Compte Épargne Carac

Si, au contraire ! Il est peu connu que l'on peut effectuer des retraits sur un contrat d'assurance-vie avant 8 ans et que les intérêts qui en découlent sont faiblement imposés. En fait, le Compte Épargne Carac vous permet à tout moment d’effectuer des rachats et/ou des demandes d’avances pour pallier à vos besoins. La souplesse de ce type de garantie en fait l’un des placements préférés des français. Nous vous recommandons toutefois de conserver votre garantie pendant 8 ans pour bénéficier pleinement des avantages fiscaux de l'assurance-vie.

Oui, les versements et les retraits sont libres. Vous pouvez donc effectuer des retraits à tout moment, sans aucune pénalité de la part de la Carac. Les retraits ne sont, par ailleurs, fiscalisés que sur les intérêts acquis.

C’est une somme d’argent mise à votre disposition en cas de besoin sans impacter votre capital cumulé. L’avance n’est pas déduite de votre contrat et la totalité de votre capital continue donc à fructifier. Le  montant maximum de l’avance ne peut excéder 85 %  de la valeur de l’épargne acquise. Une avance fonctionne comme un prêt : vous la remboursez en une ou plusieurs fois, avec des intérêts. En cas de non remboursement dans les délais impartis (5 ans maximum suivant l’octroi de l’avance), le montant avancé sera déduit de votre contrat. 

Il existe deux types de rachats (ou retraits) : le retrait total qui met un terme au contrat et le rachat partiel qui peut être effectué tout au long de la vie de votre contrat, pour faire face à un besoin ponctuel ou compléter vos ressources au fil du temps. La somme retirée lors d’un rachat partiel est constituée d’une part de capital initial et d’une part d’intérêts et/ou de plus-values. Seule cette dernière est imposable, mais le taux d’imposition varie selon l’âge du contrat : la fiscalité est plus avantageuse après 8 ans. 

Entraid'Épargne Carac

La garantie Entraid'Épargne Carac favorise la solidarité et la démarche citoyenne :

  • 1 % de chaque versement est reversé à un organisme d'intérêt général (parmi les 5 organismes partenaires de la Carac : Arc-En-Ciel, Association des Paralysés de France, Mécénat Chirurgie Cardiaque, Solidarités Nouvelles face au Chômage et l'Œuvre des Pupilles Orphelins et Fonds d'Entraide des Sapeurs-Pompiers de France).
  • Les versements minimums, frais inclus, sont accessibles : 150 euros à l'adhésion, 80 euros pour les versements suivants et 30 euros pour les prélèvements automatiques mensuels.
  • L'épargne est disponible à tout moment : il est possible d'en disposer totalement ou partiellement sans pénalité, sur simple demande écrite.

Oui. Vous pouvez bénéficier d'une réduction d'impôts de 66 % ou 75 % des sommes versées selon l’association que vous avez choisie  .

Dans les conditions fixées par la réglementation fiscale en vigueur au 01/01/2014 et selon le cadre fiscal applicable à l'association choisie.

L'association choisie est seule habilitée à vous remettre ce reçu. Il vous sera adressé après confirmation de votre adhésion, en début d'année et avant la déclaration annuelle de vos revenus.

C’est une somme d’argent mise à votre disposition, dont le montant maximum dépend de la valeur de votre contrat d’assurance-vie. L’avance n’est pas déduite de votre contrat, dont le capital continue à fructifier. Une avance fonctionne comme un prêt : vous la remboursez en une ou plusieurs fois, avec des intérêts. En cas de non remboursement, le montant avancé sera déduit de votre contrat.  

Il existe deux types de rachats (ou retraits) : le retrait total qui met un terme au contrat et le rachat partiel qui peut être effectué tout au long de la vie de votre contrat, pour faire face à un besoin ponctuel ou compléter vos ressources au fil du temps. La somme retirée lors d’un rachat partiel est constituée d’une part de capital initial et d’une part d’intérêts et/ou de plus-values. Seule cette dernière est imposable, mais le taux d’imposition varie selon l’âge du contrat : la fiscalité est plus avantageuse après 8 ans.

Compte Épargne Famille

Titulaire d'une rente viagère à la Carac, vous pouvez transférer régulièrement tout ou partie de celle-ci vers le Compte Épargne Famille de vos enfants ou petits-enfants. Vous les encouragez ainsi à se constituer une épargne conjuguant performance et sécurité. Avantage substantiel : il n'y a aucun frais sur versement lors du report d'arrérages. Une économie appréciable !

Non, le capital transmis lors d'une donation entre parent et enfant est exonéré de droits de mutation dans la limite de 100 000 euros par enfant et dans la limite de 31 865 euros par petit-enfant lors d'une donation entre grand-parent et petit-enfant. Cette opération est renouvelable tous les 15 ans, conformément à la législation en vigueur au 18/08/2012, à condition qu'elle soit déclarée à l'administration fiscale. Pensez-y !

En effectuant une donation avec pacte adjoint sur un Compte Épargne Famille au nom de votre enfant ou petit-enfant, vous préservez ses intérêts à plus d'un titre :

  • Le capital transmis fructifie en toute sécurité, tout en bénéficiant des excellentes performances des produits de la Carac : 3,50 % nets en 2013 (Taux net de frais sur épargne gérée, hors prélèvements sociaux. Les taux indiqués ne présagent pas des taux à venir. Ces taux s'appliquent aux garanties en cours au 31 décembre de l'exercice concerné.).
  • Vous fixez le moment auquel votre descendant pourra disposer du capital transmis et vous conservez un droit de regard sur l'utilisation des fonds jusqu'à cette date. Ainsi, si vous estimez qu'à 18 ans il manque de maturité pour gérer sa garantie, vous pouvez reporter l'échéance jusqu'à ses 25 ans. Par ailleurs, tant que votre petit-enfant est mineur, vous protégez son capital d'éventuels rachats par ses représentants légaux.
  • Vous anticipez ses besoins futurs (études, première installation, entrée dans la vie active, etc.).
  • Vous profitez des abattements fiscaux en cas de donation : vous pouvez transmettre tous les 15 ans, en franchise d'impôts jusqu'à 100 000 euros à vos enfants et 31 865 euros à vos petits-enfants (pour les donations consenties à compter du 18/08/2012).
  • Vous limitez les droits de succession que vos héritiers auront à payer par la suite.
  • Le cas échéant, vous diminuez votre assiette d'imposition.

Vous n'avez pas besoin de passer devant un notaire. Le don manuel doit toutefois être déclaré auprès de l'administration fiscale.

Oui, on peut ouvrir autant de Compte Épargne Famille qu’on a de petit-enfant. Le nombre de contrats d’assurance vie par personne n’est pas limité contrairement aux livrets réglementés. Il faut toutefois faire attention à ne pas dépasser les plafonds car ces derniers concernent tous les contrats confondus.

Oui, bien sûr. Le contrat d'assurance vie est ouvert à son nom et elle peut donc effectuer des versements comme bon lui semble.

La loi explique que le présent d’usage doit être consenti à l’occasion d’un événement pour lequel il est d’usage de faire un cadeau, comme les fêtes de fin d’année, un anniversaire, une naissance, un mariage… Il faut ensuite que son montant représente une partie non significative du patrimoine du donateur.

Épargne Handicap

Trois conditions sont requises pour souscrire une garantie dans le cadre de l’épargne handicap :

  • L’assuré doit être majeur.
  • Il doit remplir la condition d’invalidité lors de la souscription (sous conditions et selon la législation en vigueur) : CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées), détention de la carte d’invalidité, admission en milieu ordinaire du travail avec réduction de salaire en raison d’un rendement professionnel diminué, accueil en atelier protégé ou en centre d’aide par le travail.
  • La garantie ne peut être souscrite que par une personne (handicapée) qui n’a pas encore obtenu la liquidation de ses droits à la retraite.

Vous seul pouvez effectuer des versements sur votre garantie épargne handicap pour bénéficier des avantages fiscaux qui en découlent. En fin d’année, vous recevrez un reçu fiscal récapitulatif de vos versements vous permettant de faire valoir vos droits.

Carac Perspectives

Chaque membre du foyer fiscal (parent, enfant, conjoint, etc.) dispose d'un plafond de déductibilité défini conformément à sa situation personnelle et peut souscrire à Carac Perspectives (à condition d'être majeur et non retraité).
 Attention ! Le plafond de déductibilité est individuel et ne peut pas être transféré à un autre membre du foyer fiscal.

Oui, dans le cas où l'on est marié et soumis à une imposition commune. En effet, les déductions fiscales associées au PERP sont calculées individuellement et un conjoint non salarié peut donc bénéficier du minimum de déduction autorisé (10 % du P.A.S.S) et augmenter ainsi le total des sommes versées déductibles du revenu global du foyer.

Plus on commence à épargner jeune, plus la rente sera importante! Il y a une raison mathématique très simple à cela. Le capital accumulé sur un PERP est constitué de deux sommes. Il y a celle qui correspond aux versements effectués par le souscripteur et celle qui est le produit de la gestion financière. Le montant de la rente servie au retraité sera calculé sur le montant de l'épargne accumulée.

Non, les versements effectués sur la Retraite Mutualiste du Combattant et déductibles du revenu net annuel ne viennent pas minorer la limite de déductibilité des cotisations versées sur un PERP.

Si vous retravaillez dans le civil et si vous n'avez pas l'âge " légal " de la retraite, vous pouvez tout à fait adhérer à Carac Perspectives et continuer à épargner.

Carac Avenir

Il existe deux types de rachats (ou retraits) : un retrait total met un terme au contrat, au contraire d’un rachat partiel. La somme retirée est constituée d’une part de capital initial et d’une part d’intérêts et/ou de plus-values. Seule cette dernière est imposable, mais le taux d’imposition varie selon l’âge du contrat : la fiscalité est plus avantageuse après 8 ans. Vous pouvez effectuer des rachats partiels tout au long de la vie de votre contrat, pour faire face à un besoin ponctuel ou compléter vos ressources au fil du temps.

C’est une somme d’argent mise à votre disposition, dont le montant maximum dépend de la valeur de votre contrat d’assurance-vie. L’avance n’est pas déduite de votre contrat, dont le capital continue à fructifier. Une avance fonctionne comme un prêt : vous la remboursez en une ou plusieurs fois, avec des intérêts. En cas de non remboursement, le montant avancé sera déduit de votre contrat. 

Carac Avenir vous permet de préparer votre retraite en toute quiétude : chaque versement vous garantit une fraction de rente en fonction de votre âge et du terme choisi. Tout est donc connu à l'avance, contrairement à un système de points où l'on ne connaît sa rente qu'au moment de l'échéance. Avec Carac Avenir, il n'y a pas de surprise : l'adhérent est maître de sa situation à tout moment.

Avec Carac Avenir, vous pouvez choisir de vous constituer une rente avec capital décès. Il vous suffit d'opter pour l'option capital " réservé ". Votre rente sera moins élevée qu'à capital " aliéné ", mais à votre décès, les sommes versées, augmentées des éventuelles bonifications, seront remboursées au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) hors droits de succession dans les limites fixées par le Code général des impôts en vigueur (art. 757B et 990 I).

Bien sûr ! Il vous suffit de déterminer à l'adhésion le montant de cette rente : 50 %, 60 % ou 100 %.

Compte Épargne Carac

Bien sûr. Il vous est possible de modifier la fréquence et le montant de vos versements comme vous le souhaitez. Vous êtes libre de revenir sur vos choix. De plus ce changement ne vous coûtera rien. Sachez toutefois que le montant minimum des versements s'élève à 150 euros lors de l'adhésion, 80 euros pour les versements ultérieurs et 30 euros pour les prélèvements automatiques mensuels.

Souscrire en même temps les différentes garanties Solution Retraite est le moyen le plus adapté pour répondre, à la fois à vos besoins actuels et à vos besoins futurs de revenus. En effet, avec Carac Avenir vous connaissez dès maintenant vos revenus futurs garantis. Avec le Compte Épargne Carac, vous faites fructifier votre épargne en toute sécurité. Enfin avec Carac Perspectives, vous allégez votre fiscalité pendant la constitution de votre retraite. D'ailleurs, il est conseillé de faire un point chaque année avec votre conseiller Carac, en fonction de votre évolution personnelle et fiscale. Il vous conseillera, au mieux de vos intérêts, les ajustements à réaliser sur Solution Retraite.

Retraite Mutualiste du Combattant

Bien sûr ! Il n'y a pas de limite d'âge pour adhérer à la Retraite Mutualiste du Combattant. Si vous êtes imposable et si vous avez des héritiers, c'est l'un des meilleurs placements qui soient : versements déductibles de vos revenus imposables , rente à vie non imposable et non assujettie aux prélèvements sociaux , et totalité des cotisations nettes de frais remboursées lors de votre décès aux personnes de votre choix (aller à la note 2) . C'est un placement sans risque avec de nombreux avantages fiscaux et financiers offerts par l'État.

Tant que la rente pour laquelle vous cotisez est inférieure ou égale au plafond de rente majorée par l'État fixé à 1 755 euros en 2016.
(aller à la note 2) Pour les versements effectués en mode " réservé ", hors droits de succession dans les limites fixées par le Code Général des Impôts en vigueur (art 757B et 990I).

Pas obligatoirement. Si vous choisissez le mode " réservé ", à votre décès, quelle qu'en soit la date, toutes les sommes versées, nettes de frais sur versements, seront reversées au(x) bénéficiaire(s) de votre choix (aller à la note 3) . Les rentes que vous aurez perçues ne seront pas déduites du capital transmis. De cette façon, vous préservez un capital pour vos proches.

(aller à la note 3) Pour les versements effectués en mode " réservé ", hors droits de succession dans les limites fixées par le Code Général des Impôts en vigueur (art 757B et 990I).

Oui, vous pouvez continuer à effectuer des versements sur votre Retraite Mutualiste du Combattant. Tant que votre rente reste inférieure au plafond de rente majorée, vous bénéficierez toujours des mêmes avantages fiscaux et financiers, vos versements viendront augmenter votre retraite, et votre capital décès le cas échéant pour les versements effectués en mode " réservé ".

Pour vos versements ultérieurs, il vous suffit de modifier le mode de capitalisation de votre garantie et de choisir le " capital réservé ". À votre décès, les sommes ainsi versées en réservé (nettes de frais sur versements) seront alors transmises au(x) bénéficiaire(s) que vous avez désigné(s).

Pour obtenir la carte du combattant ou le TRN, il vous faut contacter le service départemental de l'ONAC de votre lieu de résidence et remplir respectivement le formulaire Cerfa n°14950*01 pour la Carte du Combattant et le formulaire Cerfa n°14951*01 pour le TRN.

Accompagnez votre formulaire :
- de la copie d'une pièce justifiant votre identité,
- d'une photo d'identité,
- de la copie de votre livret individuel militaire, pages 1 à 7 ; des citations ; du diplôme de la médaille commémorative; des témoignages de satisfaction.

Les conseillers Carac peuvent vous guider et vous conseiller tout au long de ces démarches.

La mention « Mort pour la France » peut être obtenue en s'adressant à la Direction Interdépartementale des Anciens Combattants. Si cette mention a déjà été octroyée, le Bureau des Titres et Statuts, pourra délivrer une attestation précisant que cette mention a été attribuée « à titre militaire ».
Ensuite, il suffit de demander au Ministère de la Défense de délivrer une attestation portant la mention « Mort pour la France » attribuée à « à titre militaire ». Votre demande doit être adressée au :
MINISTÈRE DE LA DÉFENSE
Bureau des archives, des victimes des conflits contemporains
BP 552
14037 CAEN Cedex

Rente Viagère Immédiate

Il faut avoir 50 ans ou plus pour adhérer à la Rente Viagère Immédiate Carac.

La Rente Viagère Immédiate Carac présente un avantage majeur : elle garantit des revenus à vie perceptibles dès la première année, et ce, quel que soit votre état de santé. De surcroît, vos revenus progressent grâce aux excédents d'actifs distribués par la Carac. Avec la Rente Viagère Immédiate Carac, votre tranquillité est assurée. La fiscalité des rentes viagères est en outre très douce, surtout après l'âge de 70 ans (30 % seulement de la rente déclarable).

Bien sûr ! Avec la Rente Viagère Immédiate Carac, vous pouvez choisir de vous constituer une rente avec capital décès. Il vous suffit d'opter pour l'option capital " réservé ". Votre rente sera moins élevée qu'à capital " aliéné " (à fonds perdus), mais à votre décès, les sommes versées nettes de frais sur versements, augmentées des éventuelles bonifications, seront remboursées au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) hors droit de succession (dans les limites fixées par le Code général des impôts en vigueur (art. 757B et 990I)).

Bien sûr ! Il vous suffit de déterminer à l'adhésion le montant de cette rente : 50 %, 60 % ou 100 %.

La rente de réversion est servie au conjoint, au concubin ou au partenaire de PACS (pacte civil de solidarité). Vous pouvez donc assurer une source de revenus à votre conjoint survivant sans problème.

Plan Obsèques Carac

L’excédent de capital, non utilisé pour les prestations funéraires, sera reversé au(x) bénéficiaire(s) que vous aurez choisi(s).

L'adhésion à la garantie Plan Obsèques Carac ne nécessite ni formalité médicale, ni questionnaire de santé pour toute personne âgée de 45 à 80 ans.

Oui, la garantie d’assistance est obligatoire pour toute souscription au Plan Obsèques Carac. Elle prend effet dès la fin du délai de carence déterminé par le règlement mutualiste.

Carac Temporal

En cas de décès ou de survenance d’une invalidité lourde, les prestations versées par la Sécurité sociale ne suffisent pas à compenser les pertes de revenus. Malgré l’existence de contrat collectif souscrit dans le cadre de l’entreprise, ou du contrat Madelin à destination des Travailleurs Non Salariés, certains besoins ne sont pas suffisamment couverts comme par exemple la dépendance et la perte d’autonomie. D’autre part, les contrats d’entreprise ne couvrent qu’un an une fois l’entreprise quittée.

Or, le rôle d’un contrat de prévoyance est de réduire au maximum les conséquences financières liées à la disparition du chef de famille et/ou du conjoint. Au décès, la famille peut se trouver dans l’incapacité de régler des droits de succession. Plus tard, ces difficultés peuvent avoir de sérieuses conséquences sur le train de vie quotidien de la famille, mais également sur l'éducation et les études des enfants.

La période de garantie est limitée dans le temps. Ainsi le versement du capital est prévu si et seulement si le décès ou la Perte Totale Irréversible d’Autonomie de l’assuré survient pendant la période de cotisation et ce jusqu’au 31 décembre qui suit le 70ème anniversaire de l’assuré dans le cadre de la garantie Carac Temporal. Si l’assuré vient à ne plus honorer ses cotisations, la garantie Carac Temporal prend fin. Ainsi les tarifs sont calculés annuellement et donc le renouvellement du contrat se fait année par année par tacite reconduction. Le souscripteur est libre de dénoncer le contrat deux mois minimum avant le 31 décembre de chaque année. A défaut, les cotisations versées sont définitivement perdues.

Compte Epargne Plénitude

Si le montant épargné n’est pas utilisé pour le financement des charges liées à la dépendance, Carac Epargne Plénitude, comme tout contrat d’assurance vie vous permettra de disposer du capital constitué en cas de vie ou de le transmettre au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) en cas de décès, sous certaines conditions.

Oui, que vous soyez aidant ou aidé, un suivi téléphonique est mis en place avec un travailleur social et/ou un ergothérapeute pour vous épauler dans la gestion de l’organisation suite à une perte d’autonomie :
- prise de contact avec les différents services / structures et identification de la solution la mieux adaptée à la situation,
- mise en place, organisation et suivi de l’aide adaptée à la perte d’autonomie.
Toutefois, vous devez être déclaré comme aidant de votre parent qui se trouve en situation de dépendance.

Attention, le Carac Épargne Plénitude n’est pas une assurance décès. Vous ne cotisez pas à fonds perdus. Si vous décédez au cours de votre contrat, votre capital sera versé au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) sous certaines conditions.

Avec le Carac Épargne Plénitude vous bénéficiez  d’un ensemble de services d’assistance personnalisés  en cas de d’aggravation de votre perte d’autonomie : assistance psychologique,  prise en charge de la venue d’un ergothérapeute au domicile afin de vous faciliter le quotidien, bilan situationnel par un ergothérapeute pour évaluer le lieu de vie et ainsi adapter l’environnement à la perte d’autonomie, etc.

Quel que soit  le moment d’apparition de la dépendance, le Carac Épargne Plénitude vous permet à tout moment d’effectuer des rachats et/ou des demandes d’avances pour vous apporter un complément de revenu afin de pallier aux dépenses liées à votre situation de perte d’autonomie.