Mutuelle indépendante d’épargne, de retraite et de prévoyance, la Carac, à l’occasion de son Assemblée générale, dresse le bilan d’une année 2019 dense avec des résultats financiers et commerciaux satisfaisants. La participation à l’Assemblée générale, qui s’est tenue à huis-clos en raison du contexte sanitaire, a été exceptionnelle avec un taux de participation de 86 %. L’Assemblée générale a validé des décisions majeures pour le développement de la Carac.

Forte d’une gestion prudente de ses actifs, la Carac a su dépasser en 2019 son objectif de collecte (avec 538,72 millions d’euros) auprès de ses 334 074 adhérents et totalise un montant global d’actifs gérés de 12,4 milliards d’euros. Elle a aussi renforcé ses fonds propres et préservé ses taux dans la durée, tout en disposant d’une PPE bien dotée de 329 millions d’euros.

2019 est aussi l’année où la Carac a adopté les orientations de son plan stratégique de modernisation ‘Ambition 2030’, qui vise à assurer son indépendance, toujours fidèle aux valeurs mutualistes qui l’inspirent depuis plus de 95 ans.

Les chiffres clés de l’année 2019

2019 a été une année particulière, où l’activité des marchés s’est avérée inédite avec des taux très bas, voire négatifs et des marchés actions en hausse malgré une certaine fébrilité, alors que les organismes bancaires et d’assurances voyaient leur solvabilité malmenée en raison des taux d’emprunt très bas.

Au cœur de cette année complexe, la Carac et sa direction des investissements ont procédé avec succès à des arbitrages prudents et stratégiques, notamment dans l’immobilier (1), pour le renforcement de ses fonds propres, en progression continue depuis 2015, qui atteignent désormais plus de 1,19 milliard d’euros (les produits nets des placements ont atteint 418 millions d’euros) (2).

Sa stratégie de diversification et ses offres commerciales lui ont permis de dépasser ses objectifs de collecte, atteignant 538,72 millions d’euros (100 millions d’euros de plus par rapport à l’année précédente en 2018) de chiffre d’affaires.

Un résultat particulièrement satisfaisant qui marque la confiance de ses adhérents.

Des taux préservés au service d’une répartition équilibrée des adhérents

La Carac a servi en 2019 un taux de rendement net de 1,80 % (hors prélèvements fiscaux et sociaux) pour les offres Compte Épargne Carac, Carac Épargne Plénitude, Compte Épargne Famille. Et un taux de rendement net de 2,20 % a été servi aux détenteurs d’un compte Carac Profiléo (support Sécurité́ libellé en euros). Ces performances placent ses garanties parmi les meilleures du marché (le rendement moyen des fonds en euros étant estimé à 1,43 %) (3). Elles ont été distribuées sans puiser dans les réserves financières de la mutuelle.

Concernant son portefeuille adhérent, la Carac en voit la répartition s’équilibrer. La mutuelle comptabilisait 334 074 adhérents au 31 décembre 2019, avec une part de l’effectif des non-combattants devenue légèrement supérieure de 51,3 %. Les Anciens Combattants représentent 48,7% des adhérents de la Carac.

Dévoilé fin 2019, ‘Ambition 2030’ avance avec 60 % de ses projets déjà engagés

« La Carac a l'ambition de devenir un des fleurons mutualistes de l'épargne retraite en France ; et ce, grâce à une offre pertinente, une grande connaissance du marché, une expertise métier reconnue et une relation de proximité et de conseil qui font la réputation de notre mutuelle. », déclare Claude Tarall, Président de la Carac.

« Et avec ‘Ambition 2030’, nous construisons dès aujourd'hui la Carac de demain à l'écoute de la situation économique, politique et réglementaire complexe et qui exige des adaptations très rapides.», ajoute Jean-Jacques Berthelé, Directeur général de la Carac.

Le plan stratégique d’entreprise est entré dans sa phase de réalisation opérationnelle avec le lancement du premier plan triennal (2020-2022) au début du mois de février 2020. Il a pour objectif de poursuivre le développement de la mutuelle et le déploiement de solutions nouvelles au service du plus grand nombre. À date, ce sont 60 % des travaux qui sont engagés.

1) Grâce à ces ventes d’actifs immobiliers et actions, les plus-values engrangées ont généré́ une hausse marquée du résultat net de la mutuelle.
2) Produits nets des placements avec unités de compte.
3) Source : Profidéo du 5 mars 2020.