La Carac dévoile les résultats de sa nouvelle enquête nationale avec Opinionway auprès des 35-65 ans sur la manière dont les Français préparent financièrement leur retraite : un sujet très sensible pour 80% de la population.

Selon cette enquête, 54% des actifs n’ont pas encore commencé à s’y préparer et envisagent pour 80% de commencer à partir de 50 ans, alors que 57 % des retraités s‘y sont préparés à partir de 50 ans. D’une façon globale, les Français optent pour les solutions financières de l’épargne disponible du PER et de l’assurance vie, devant l’investissement dans l’immobilier.

Quant à l’entraide financière familiale dont la Carac est un observateur attentif, elle est partagée face au sujet de la retraite supplémentaire : 43% des parents seraient prêts à soutenir financièrement leurs enfants sur ce point.

La retraite synonyme de préoccupation et de sous-information

Selon cette nouvelle enquête Carac/Opinionway, plus de 8 Français sur 10 (84%) entre 35 et 65 ans considèrent la retraite comme un de leurs sujets majeurs de préoccupation, à mi-chemin entre la santé (91%) et la perte d’autonomie (72%).

Si les retraités semblent globalement bien informés sur leur situation, les actifs déclarent manquer d’information concernant leur future retraite : 48% des actifs ne se sentent pas informés sur leur âge de départ à la retraite et 65% se considèrent mal informés sur le montant de leur retraite à venir.

Des comportements de préparation différents

Alors que 46% des actifs interrogés ont commencé à préparer financièrement leur retraite (dont 62% entre 55 et 65 ans), 60% des retraités déclarent s’en être préoccupés avant même leur départ en retraite (dont 57% à partir de leurs 50 ans).

Pour ce faire, l’épargne mensuelle moyenne des actifs s’élève à 215€ et celle des retraités à 185€.

Les actifs qui pour 54% d’entre eux n’ont pas encore commencé à préparer financièrement leur retraite envisagent majoritairement (80%) de le faire à partir de 50 ans : 45% entre 50 et 59 ans, et 35% à 60 ans et plus. 20% déclarent vouloir commencer cette préparation financière entre 30 et 49 ans.

 

L’enquête révèle également que la majorité des répondants n’a jamais effectué de recherches sur la retraite supplémentaire (en particulier les personnes ayant un revenu mensuel faible, les femmes, les plus jeunes et les inactifs). Ceux qui ont effectué des recherches se sont plutôt tournés pour 47% vers les sites internet spécialisés, 39% vers les banques et 32% vers les caisses de retraite.

Et se sentir mieux informé amène davantage à préparer financièrement sa retraite, comme c’est le cas pour les 55-65 ans et les personnes ayant un revenu élevé (+ 3 500€/mois) : 62% des 55-65 ans et 61% des revenus élevés disent avoir commencé à préparer leur retraite supplémentaire.

Les solutions financières les plus envisagées par les Français

Pour épargner en vue de leur retraite supplémentaire, les Français évoquent d’une façon générale l’épargne et le PER comme les solutions financières qu’ils connaissent le mieux, l’assurance-vie venant en 3e position. Ces 3 solutions précèdent l’investissement immobilier.

  1. L’épargne financière disponible (livrets d’épargne, plan d’épargne entreprise…) est la plus connue et souscrite : 67% des Français ont entendu parler, 35% des actifs l’envisagent alors que 47% des retraités l’ont mise en place.
  2. À sa suite, le Plan Épargne Retraite (PER) lancé il y a un an est d’ores et déjà présent à l’esprit de 60% des Français : 26% des actifs l’envisagent.
  3. L’assurance-vie, 48% des Français entre 35 et 65 ans en ont entendu parler comme possible solution de préparation financière de leur retraite supplémentaire.  
    Quant à privilégier une assurance vie 100% en fonds euros ou bien une assurance vie mixant euros et unités de compte :
  • Si 37% des Français ont entendu parler de l’assurance vie 100% euros (avec parmi eux 50% des retraités et 41% des 45-54 ans), 20% des retraités l’ont déployée et 16% des actifs l’envisagent.
  • Et Si 31% des Français (parmi eux 44% des retraités et 36% des 55-65 ans) ont également entendu parler de l’assurance vie combinant euros et unités de comptes, 25% des retraités l’ont mise en place et 17% des actifs l’envisagent.

Quant à l’investissement dans l’immobilier pour préparer leur retraite supplémentaire, 17% des retraités l’ont mis en place et 23% des actifs l‘envisagent.

Et la solidarité financière familiale s’applique-t-elle à la retraite ?

Après avoir consulté les Français 4 années de suite entre 2015 et 2019 sur l’entraide familiale financière, la Carac a voulu savoir si cette entraide s’applique à la préparation de la retraite supplémentaire. Le verdict est partagé : 57% des Français ayant des enfants ne se déclarent pas prêts à les aider financièrement à préparer leur retraite supplémentaire (dont 22% pas du tout). Mais 4 Français sur 10 (43%) envisagent d’aider leurs enfants sur ce point, pour un montant mensuel moyen de 112€ (et jusqu’à 200€ et plus chez les CSP+). Les plus enclins à le faire sont les revenus élevés (53%) et les 35-44 ans (50%).

À retenir également

  • 1 actif sur 2 n’a pas encore commencé se préparer financièrement alors que 8 Français sur 10 jugent la retraite comme un des sujets actuels les plus préoccupants.
  • 215€ est le montant moyen mis de côté par les 4 actifs sur 10 qui eux se préparent.
  • Plus de 6 Français sur 10 se sentent sous-informés sur le montant de leur retraite.  
  • 11% des retraités interrogés déclarent s’être préoccupés financièrement de leur retraite au moment de celle-ci.
  • 58% des répondants estiment qu’il faut préparer sa retraite entre 40 et 60 ans (26% entre 40 et 49 ans, 32% entre 50 et 59 ans), les CSP+ étant plus nombreux à penser qu’il faut la préparer avant 50 ans (30% entre 40 ans et 49% et 36% entre 50 et 59 ans).
     

L’étude complète Opinionway/Carac « Argent et retraite : où en sont les Français ? » et son infographie sont disponibles pour la presse sur simple demande.

Méthodologie : Étude Opinionway menée entre le 11 et le 19 mars 2020 auprès d’un échantillon de 1003 répondants de 35 à 65 ans représentatifs de la population française (en administration CAWI en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252).