Participer pour défendre ses intérêts

Les adhérents deviennent donc membres d’un même groupe partageant des intérêts communs et participent aux prises de décisions de la mutuelle. Ce choix leur permet de défendre leurs intérêts, mais leur impute la responsabilité du bon fonctionnement de l’entreprise. C’est à eux d’être suffisamment diligents et de s’investir pour que les principes mutualistes soient respectés, et que la forme démocratique des prises de décisions puisse perdurer. Pour cela, ils doivent contribuer au processus démocratique de leur mutuelle, en votant ou en agissant au nom des autres adhérents. Les adhérents ou leurs représentants élus et bénévoles se réunissent lors de l’assemblée générale, valident les comptes de l’exercice précédent et votent les choix de gouvernance du conseil d’administration. L’assemblée générale élit également les membres du conseil d’administration, bénévoles eux aussi. Les élus prennent part aux commissions de travail et contrôlent ainsi l’administration de l’organisme.

Une relation de confiance et de long terme

Adhérer dans une mutuelle, c’est l’assurance pour ses membres de créer une relation durable avec l’organisme, d’obtenir des conseils impartiaux et adaptés ou encore une écoute attentive et bienveillante. En effet, les objectifs des salariés travaillant dans une mutuelle s’orientent vers un meilleur service de l’adhérent et non uniquement vers la performance commerciale. Les relations sont d’ailleurs plus personnalisées, les adhérents ou leurs élus mutualistes travaillant parfois de concert avec les salariés pour des actions ponctuelles de communication, de mécénat…