La rente viagère, pour un complément de revenus à vie

Votre capital est converti en rente viagère, versée de manière périodique jusqu’à la fin de vos jours. Son montant est calculé notamment en fonction de l’épargne constituée sur votre contrat, de votre âge et de votre espérance de vie. Si les intérêts du contrat sont exonérés d’impôt sur le revenu, le complément de revenus est imposable pour une fraction de son montant (de 50 % à 70 %) qui dépend de votre âge. Cette fraction est également soumise aux prélèvements sociaux.

La sortie en capital, pour réaliser vos projets

Une sortie en capital vous permet de concrétiser un projet, comme acheter une maison ou – pourquoi pas ! – un voilier pour faire le tour du monde. La fiscalité est intéressante, particulièrement après 8 ans : le taux d’imposition est alors seulement de 7,5%. À noter qu’un rachat total entraîne la clôture de votre contrat.
À noter cependant qu’à moins d’un besoin impérieux, procéder à un retrait partiel du montant maximum autorisé est une idée judicieuse. En laissant des fonds, vous maintenez votre contrat en profitant de son antériorité. Si, par la suite, vous désirez réinvestir en assurance vie, vous n’aurez pas besoin d’attendre 8 ans pour retirer vos capitaux en profitant des avantages fiscaux du contrat.

Assurance vie : imposition rente viagère ou sortie en capital.

Les rachats partiels programmés

Le choix d’effectuer des retraits partiels programmés permet de bénéficier d’un revenu complémentaire modulable, tout en laissant le reste de votre épargne continuer à fructifier. Vous conservez également les avantages successoraux liés à votre assurance vie.

Notre conseil
Protégez votre conjoint avec l’option rente de réversion
La réversion permet de verser une partie de votre rente à votre conjoint survivant à votre décès. Une option sécurisante pour compléter la pension de réversion du régime obligatoire.


L’exemple d’Alice

A 62 ans, Alice a pris sa retraite. Pour améliorer ses revenus, elle a choisi de transformer son capital en rentre viagère. Chaque année, elle perçoit ainsi 2 000 euros. Cumulé avec sa pension, elle peut désormais voyager… Alice a souscrit l’option rente de réversion. En cas de décès, jusqu’à 100 % de sa rente peut être reversé à son mari.