Qu’est-ce que l’assurance « temporaire » décès ?

Comme son nom l’indique, l’assurance « temporaire » décès est limitée dans le temps. Elle permet, en cas de décès ou d'invalidité lourde le plus souvent, d'assurer la réalisation de projet. Un capital ou une rente est donc versé(e) en cas d'événement entraînant le décès ou la Perte totale et irréversible d'autonomie pendant la durée de couverture. Ainsi les études des enfants ou encore le remboursement du logement principal, par exemple, peuvent être assurés quoi qu’il arrive.

Assurance décès « vie entière »

Contrairement à l’assurance temporaire décès, l’assurance décès « vie entière » est un contrat sans date d’échéance. Moyennant des cotisations, un capital ou une rente est versé(e) au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) lorsque le décès intervient.

Que se passe-t-il à l’échéance du contrat : en cas de vie ou en cas de décès ?

Le principe de l’assurance décès veut que l’assuré ne profite pas lui-même du capital constitué au titre du contrat. Celui-ci est toujours destiné à être versé à des bénéficiaires en cas de décès de l’assuré.

S’il s’agit d’une assurance temporaire décès, et que l’assuré est toujours en vie au terme du contrat, les cotisations restent acquises à l’assureur. 

S’il s’agit d’une assurance décès vie entière, comme elle n’a pas d’échéance, elle prend effet à la date de décès. Dès lors, le capital est versé au bénéficiaire désigné au contrat. Ce format assure le versement d’un capital ou d’une rente à ses proches. Toutefois, les cotisations sont nettement plus élevées qu’une assurance temporaire décès qui a pour vocation de répondre à un besoin spécifique.