Les résidences-autonomie

Il s’agit de la nouvelle appellation des « foyers-logements ». Les résidences-autonomie sont, comme leur nom l’indique, réservées aux personnes âgées autonomes. Généralement implantées en centre-ville, près des commerces et des transports en commun, elles sont composées de petits appartements. Le plus souvent gérées par des associations ou des organismes à but non lucratif, les loyers y sont modérés.

Les résidences-services

Egalement destinées aux personnes âgées autonomes, les résidences-services sont gérées par des acteurs privés. Les appartements peuvent être meublés. Les occupants peuvent être locataires ou propriétaires. Ces résidences proposent une panoplie de services. Certains sont collectifs (accueil des visiteurs, surveillance de la résidence, accès à des espaces de convivialité et à des jardins aménagés…) et d’autres, facultatifs, sont individualisés (assistance 24h/24, restauration…).

Ehpad

Depuis 2002, les maisons de retraite médicalisées sont progressivement transformées en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Ils sont conçus pour accueillir des personnes âgées d’au moins 60 ans (sauf exceptions) et souffrant d’une perte d’autonomie.

Ils doivent offrir un socle de prestations obligatoires (accueil hôtelier, restauration, blanchissage et animations). Des prestations non obligatoires peuvent être proposées (entretien du linge personnel, coiffure, soins esthétiques…). L’établissement doit employer du personnel médical (dont un médecin) et fournir, si besoin, des soins médicaux. Les Ehpad peuvent avoir un statut public, associatif ou privé.