Tout dépend aussi des prestations choisies. Un cercueil en chêne massif ou en acajou sera nettement plus onéreux qu’un cercueil en pin. Idem pour les poignées dorées ou non à l’or fin. Par ailleurs, si certaines prestations sont obligatoires (transport du corps, mise en bière, cercueil ou urne, taxes, frais d’ouverture et de fermeture), d’autres sont facultatives (soins du défunt, chambre funéraire, cérémonie, fleurs, plaque souvenir, pierre tombale, faire-part). Au final, la facture peut grimper facilement jusqu’à 6 000 euros !

Il est donc conseillé de se renseigner sur les prix pratiqués dans sa région, les comparer et, en tenant compte de ses desiderata, estimer le coût total de ses futures funérailles. Attention : il faut savoir que les tarifs funéraires augmentent plus vite que l’inflation (en moyenne, le double de la hausse des prix à la consommation). Il est donc préférable d’être « large » dans son estimation.