La gestion libre

Le postulat de départ de ce type de gestion est simple : pour que son contrat d’assurance vie soit performant, il faut avant tout bien le gérer ! Pour cela, la plupart des solutions multisupports offrent le choix entre différents modes de gestion. Si l’épargnant est à l’aise avec le fonctionnement des marchés financiers et sait identifier les secteurs porteurs, il peut s’occuper lui-même de la gestion de son placement. On parle alors de « gestion libre » (ou « gestion directe ») qui permet de choisir librement sur quels supports d’investissement les placements doivent être réalisés. Le souscripteur du contrat répartit à sa guise son épargne entre le fonds euros et les diverses unités de comptes. En résumé, à l’épargnant désormais de maîtriser ses propres choix d’investissement !

La gestion profilée

Les particuliers ne sont pas forcément aguerris au fonctionnement parfois abscon des placements boursiers. Dès lors, ils ont la possibilité de déléguer la gestion de leur contrat à un professionnel. La gestion profilée s’adresse donc à des investisseurs ne voulant gérer activement leur contrat. En accord avec les attentes du souscripteur, et selon un profil déterminé en amont, un profil sera défini en fonction de sa sensibilité au risque et de son horizon de placement. Ainsi, si l’épargnant est considéré comme « prudent », son capital sera placé en priorité sur le fonds euros. S’il présente un profil « dynamique » et semble prêt à supporter d’éventuelles pertes, l’investissement dans des actions sera privilégié. Enfin, à cheval entre les deux, le profil « équilibré » s’apparente à un compromis entre sécurité et prise de risque pour booster le rendement du contrat. Ce profilage peut cependant varier en fonction du contrat souscrit.

La gestion à horizon

Le principe de la gestion à horizon consiste à sécuriser votre investissement au fur et à mesure que votre contrat et vous-même gagnez en âge. L’épargnant n’a donc rien à faire une fois la souscription entérinée. Par exemple, placé sur des supports davantage risqués lorsqu’il a 30 ans, son argent est investi sur des produits de plus en plus sécurisés au fil du temps, pour qu’il puisse bénéficier de son capital au moment de la retraite. Ainsi, la gestion à horizon est typiquement recommandée à ceux qui souscrivent une assurance vie avec un objectif avec une échéance fixe : en vous rapprochant du terme, les sommes investies dans des unités de compte sont graduellement rapatriées sur les placements plus sécurisants, à savoir le fonds garantis en euros.