Quelle est la meilleure période pour commencer à épargner pour ma retraite ?

Ces dernières années, les réformes successives des retraites nous ont bien fait comprendre qu’il est essentiel de prendre sa retraite en main. L’entrée dans la cinquantaine est le moment idéal pour s’en préoccuper. En effet, vous avez remboursé le crédit immobilier de votre résidence principale, vos enfants ont pris leur indépendance, vos revenus professionnels sont généralement au plus haut. En résumé, votre capacité d’épargne est à son maximum. Par ailleurs, à 50 ans, il vous reste environ quinze ans à travailler. Vous avez donc le temps de constituer une épargne retraite.

Préparer ma retraite, comment procéder ?

Avant de vous lancer, prenez le temps de réaliser un bilan. D’une part pour vous assurer du montant de vos revenus à la retraite. Et, d’autre part, pour faire le point sur votre projet de vie : dépenses courantes, solidarité intergénérationnelle, loisirs, voyages… N’hésitez pas à solliciter l’aide d’un conseiller mutualiste Carac pour vous accompagner dans cette démarche. Il pourra soulever des problématiques que vous n’aviez pas envisagées telle que la perte d’autonomie, source d’importantes dépenses.

Quels placements choisir ?

Une fois le bilan terminé, votre conseiller vous aidera à établir une stratégie d’investissements pertinente au regard des besoins identifiés. L’objectif ? Que vous profitiez pleinement de votre retraite, sans vous préoccuper de votre niveau de vie. Assurance-vie, rente avec capital transmissible ou encore plan d’épargne retraite populaire sont autant de solutions à votre disposition. Quels que soient vos choix veillez à bien diversifier votre épargne tant au niveau des supports (actions, obligations, immobiliers, fonds euros…) que des risques associés. En effet, sur des placements aussi longs, abondés régulièrement, choisir uniquement des placements sécurisés, n’est pas le plus judicieux.

Rente ou capital, quelle sortie pour mon épargne ?

Selon le produit souscrit, votre épargne retraite peut vous être reversée sous forme de rente ou en capital. Avec une rente, l’argent est bloqué pendant la durée de cotisation. Vous percevez chaque trimestre ou semestre un revenu à vie dont le montant dépendra de votre âge et du montant constitué sur la garantie. Mais en cas d’imprévu, le capital n’est plus disponible. Dans le cas d’une sortie en capital, vous disposez de votre argent à tout moment sous forme de rachats partiels ou programmés. Vous gérez votre épargne comme vous le souhaitez, avec le risque de tout dépenser avant la fin de votre retraite.

Les deux options ont donc leurs avantages et leurs inconvénients. Mon conseil ? En fonction de votre projet de vie, établissez avec votre conseiller mutualiste le bon mix entre les deux types de solutions !

Plus d’informations sur les garanties proposant des retraites à la Carac :

Carac Perspectives
Carac Avenir
Rente Viagère Immédiate
Retraite Mutualiste du Combattant