En partenariat avec le quotidien La Croix, l’association Finansol publie comme chaque année son baromètre de la finance solidaire. Dans une édition de 8 pages, il dévoile les principaux indicateurs de cette finance utile et citoyenne au 31 décembre 2018.

Ce 17e baromètre affichent un encours total d’épargne solidaire de 12,6 Md€, en hausse de 8,7 % sur un an, pour une collecte de 1 Md€ et 423 000 nouvelles souscriptions.

Si la finance solidaire a généré 367,4 M€ de financement, pour soutenir des projets à vocation sociale et /ou environnementale, elle a aussi permis de verser 4,1 M€ de dons à des associations.

Avec un encours de 8 Md€ (+ 8 %), l’épargne salariale est toujours largement en tête devant l’épargne bancaire et d’assurance à 3,9 Md€ (+ 8 %), puis les entreprises solidaires, qui disposent d’un encours de 651 M€ (+ 16,8 %).

Si la finance solidaire ne représente encore que 0,25 % de l’épargne des Français (environ 5 000 Md€), l’objectif pour Finansol est d’atteindre 1 %. La loi Pacte, promulguée le 22 mai, va permettre de poursuivre cet objectif. En effet, à compter de 2022, les contrats d’assurance vie multisupports devront obligatoirement présenter trois types d’unités de compte : solidaire, France finance verte (ancien label TEEC) et ISR.

Labellisé Finansol depuis 2006, Entraid’Epargne Carac, produit d’assurance vie de partage, est cité en page 7.

Consulter le baromètre de la finance solidaire