L’assurance vie

financement_etude_enfants
Les parents qui le peuvent ont intérêt à souscrire un contrat d’assurance vie multisupports pour préparer l’avenir de leurs enfants. Ils pourront l’alimenter à leur rythme et valoriser leur épargne dans la durée grâce aux fonds en unités de compte proposés par l’assureur.

Si le contrat est ouvert au nom des parents, ils pourront s’en servir dans quelques années pour financer leurs études. Les retraits effectués seront très faiblement fiscalisés si le contrat a au moins 8 ans. Les parents peuvent aussi souscrire un contrat d’assurance vie au nom de leur enfant s’il a reçu une somme d’argent par donation ou en héritage. Ils géreront les avoirs placés tant qu’il est mineur, et il disposera d’un capital valorisé à sa majorité.

Le livret A

Les parents peuvent ouvrir un livret A pour le compte d’un enfant dès sa naissance. Sans frais ni risque, il peut être alimenté par des versements ponctuels ou réguliers, l’épargne est récupérable à tout moment et les intérêts produits sont exonérés d’impôt. Mais son taux de rémunération actuel (0,75 %) suffit à peine à compenser l’inflation. Les versements sont en outre plafonnés à 22 950 €.

L’épargne logement

Il est également possible d’ouvrir un plan d’épargne logement (PEL) pour le compte d’un enfant mineur. L’épargne constituée sera légèrement mieux rémunérée que sur un livret A, le PEL offrant un taux d’intérêt de 1 %. Toutefois, les plans ouverts depuis janvier 2018 ne sont plus exonérés d’impôt pendant 12 ans ; les intérêts du plan sont désormais imposables dès la première année.

En plus de l’épargne accumulée sur le plan, l’enfant bénéficiaire pourra négocier un prêt immobilier dans quelques années pour acheter son premier logement. Le montant du prêt dépendra de l’encours du plan, son taux dépendra de sa date d’ouverture. Intérêt supplémentaire, le prêt obtenu sera considéré comme un apport personnel par les autres banques auprès desquelles il négociera son prêt principal.

Le livret Jeune

Il est possible d’ouvrir un livret Jeune pour un enfant âgé de 12 à 25 ans. Les banque peuvent fixer librement le taux d’intérêt annuel mais il Sa rémunération doit être au moins égale à celle du livret A, soit 0,75 % mais elle est généralement plus élevée de 0,5 à 1 point. Le livret Jeune ne permet toutefois de placer que 1 600 €, hors intérêts capitalisés, et il doit obligatoirement être clôturé le 31 décembre de l’année suivant le 25ème anniversaire de son titulaire.