carac_allocations_familiales

Les allocations familiales

Vous percevez automatiquement des allocations familiales si vous avez au moins 2 enfants de moins de 20 ans à votre charge. Mais leur montant est désormais modulé en fonction de vos ressources. Si ces dernières dépassent un plafond (revalorisé de 0,2 % en 2018), vos allocations familiales sont réduites de 50 %, voire de 75 % pour les plus hauts revenus.

Le montant maximum des allocations familiales, hors complément familial accordé si vous avez au moins 2 enfants à charge, est fixé à 129,86 € par mois pour 2 enfants à charge, 296,23 € pour 3 enfants, 462,61 € pour 4 enfants, plus 166,38 € par enfant supplémentaire. Ces montants seront revalorisés le 1er avril 2018.

L’Allocation aux Personnes Âgées

L’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) accordée aux retraités ayant de faibles ressources sera revalorisée de 100 € au cours des 3 prochaines années. En avril 2018, elle a augmenté de 30 € par mois. Elle est passée à 833,20 € par mois, contre 803,20 € actuellement.

Une seconde revalorisation de 35 € suivra en janvier 2019, puis une troisième de même montant en janvier 2020. Par ailleurs, sa revalorisation annuelle en fonction de l’inflation sera avancée d’avril à janvier dès 2019.

L’Allocation aux Adultes Handicapés

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) passera de 811 € par mois pour une personne seule sans ressources à 860 € à partir de novembre 2018, puis à 900 € en novembre 2019. Ces revalorisations exceptionnelles s’ajouteront à l’indexation annuelle de l’AAH en fonction de l’inflation, applicable chaque 1er avril.

Seul bémol, les allocataires qui vivent en couple ne profiteront pas de ces revalorisations exceptionnelles si leurs ressources dépassent 1 620 € par mois. Et ceux dont les ressources sont inférieures à ce plafond n’auront droit qu’à des revalorisations réduites si les ressources du conjoint dépassent 1 000 € par mois.

Les « chèques-énergie »

Les tarifs sociaux du gaz et de l’électricité ont pris fin le 31 décembre 2017. Ils sont désormais remplacés par les chèques-énergie. Vous n’avez aucune démarche à faire pour en bénéficier. Si vous y avez droit (votre revenu fiscal de référence est inférieur à 7 500 €, ou 11 500 € si vous vivez en couple), vous recevrez votre chèque une fois par an, en mars. Il vous permettra de régler toutes vos factures d’énergie.