Un contrat d’assurance vie dédié au handicap

eh_155849533
Placement préféré des Français depuis de nombreuses années, l’ assurance-vie est une sorte de couteau suisse de l’ épargne, profitant d’un support très souple et peu imposé

Pour les personnes handicapées en âge de travailler, tous les contrats d’assurance-vie peuvent endosser certaines spécificités fiscales et se constituer en un contrat d’épargne adapté à leur situation.

Le contrat Épargne Handicap est un contrat d’assurance vie réservé aux personnes handicapées n’ayant pas encore liquidé leurs droits à la retraite.

Protéger les personnes atteintes d’infirmité

Comment anticiper les dépenses liées au handicap de l’enfant majeur ? Si les parents étaient amenés à disparaître, comment l’enfant majeur handicapé pourrait subvenir à ses besoins ?

Le handicap coûte cher, en plus d’être dans l'impossibilité à accéder à un emploi dans des conditions normales,  les personnes en situation de handicap sont deux fois plus touchées par le chômage que la moyenne de la population active, suscitant ainsi des difficultés financières qui ne peuvent être comblées par de faibles allocations.

Crée en 1983 et réformée en 2005, l’ Épargne Handicap est destinée à protéger les personnes atteintes d’ infirmité ne pouvant exercer une activité professionnelle, ou acquérir une instruction, dans des conditions dites « normales ».

Qu’est-ce que le handicap ?

La loi du 11 février 2005 pour l’ égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a redéfini la notion de « handicap » comme suit :

« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’ une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’ un polyhandicap ou d’ un trouble de santé invalidant. »

« Toute personne handicapée a droit à la solidarité de l’ensemble de la collectivité nationale […]. »

« La personne handicapée a droit à la compensation des conséquences de son handicap quels que soient l’origine et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie. »