Dans un contexte de pleine mutation du métier d’assureur vie (intégration de diverses réglementations) et de taux d’intérêt encore très bas, la Carac, mutuelle d’épargne, de retraite et de prévoyance, présente des résultats financiers et commerciaux pour l’année 2016 très satisfaisants. De bons résultats qui permettent de poursuivre sereinement le développement de la mutuelle et  le déploiement de solutions nouvelles.

Vers une diversification du chiffre d’affaires

Dans son plan stratégique 2015-2024, la Carac prévoit d’accélérer les transformations requises par l’environnement en profitant de son excellente santé financière.

Pour s’adapter aux contraintes des marchés financiers, la mise en œuvre de ce plan se traduit cocommitamment par un développement du chiffre d’affaires sur les contrats multisupports (+ 309 % en 2016) et une modération volontaire de la collecte sur les produits d’assurance vie en euros (-9 % en 2016). Cette modération pilotée explique le léger fléchissement des cotisations par rapport à 2015.

Le rendement du fonds en euros est aujourd’hui en baisse et la Carac accompagne ses adhérents vers une possible diversification de ses placements selon le profil de risque. Après avoir enrichi le contrat multisupports Carac Profiléo d’un fonds immobilier, la mutuelle a transformé son PERP en multisupports.

Parallèlement, la mutuelle a complété sa gamme prévoyance au début de l’année avec Carac Temporal, une garantie d’assurance temporaire décès.

Ainsi, conformément à ses objectifs, la Carac diversifie son chiffre d’affaires : en 1 an, la part de l’épargne en unités de compte est passée de 1 % à 7 % des cotisations.

Répartition des cotisations au 31/12/2016

repartition_cotisations_311216

Epargne en euros : 67 %
Retraite : 25 %
Epargne en unités de compte : 7 %
Prévoyance : 1%

Les cotisations (brutes de chargements et nettes d’annulation) s’élèvent à 538,4 millions d’euros. En tenant compte des prestations assurées, la collecte nette reste positive, à hauteur de 41,7 millions d’euros.

Renouvellement des adhérents

12 717 nouveaux adhérents ont rejoint la Carac en 2016 et 67 % des solutions souscrites l’année dernière le sont par un nouvel adhérent. La mutuelle renouvelle ainsi progressivement ses adhérents dont le profil évolue. En effet, 58 % des nouveaux adhérents sont des femmes (35 % en portefeuille) et la moyenne d’âge à l’adhésion est de 55 ans pour les femmes et 43 ans pour les hommes (69 ans en portefeuille).

Un renforcement régulier des fonds propres

Lors de son Assemblée générale de juin 2017, la Carac a décidé de poursuivre le renforcement de ses fonds propres en y affectant le résultat de l’exercice 2016 (57 millions d’euros). Ainsi, en 5 ans, ses fonds propres ont augmenté de 31,6 % pour atteindre un montant de 962,7 millions d’euros en 2016.

La mutuelle a également doté sa provision pour participation aux excédents, laquelle s’élève à 203,6 millions d’euros.

Une stratégie financière en mutation

« L’application de Solvabilité II entraine un changement profond qui implique l’ensemble des pratiques de l’entreprise, dont celles de la gestion financière. Le défi consiste à trouver le juste équilibre entre les intérêts des adhérents et les besoins de fonds propres nécessaires à notre solvabilité », explique Guillaume Ville, directeur du patrimoine.

2016 s’est caractérisée par la poursuite de la baisse des taux d’intérêt en Europe pendant l’essentiel de l’année, même si ceux-ci ont fini par remonter légèrement. Afin de limiter la diminution du rendement de son portefeuille, la Carac a poursuivi sa politique de diversification vers d’autres classes d’actifs. La stratégie d’investissement obligataire a consisté à renforcer les émissions du secteur financier (banques…) et des entreprises privées afin de bénéficier de primes plus élevées par rapport aux emprunts d’États. Tout ceci en s’efforçant de maintenir la qualité de crédit du portefeuille. Concernant les actions, la Carac a augmenté ses investissements aux États-Unis pour réduire la dépendance du portefeuille à la conjoncture européenne.

Sur le plan de l’immobilier, la diversification s’est poursuivie via l’investissement dans des fonds immobiliers (bureaux et résidences séniors).

Les produits nets des placements s’élèvent au 31 décembre 2016 à 340,4 millions d’euros.

Répartition des actifs au 31 décembre 2016 (en valeur de marché)

repartition_actifs_311216

Actifs obligataires : 75 %
Actions : 12 %
Immobilier : 8 %
Monétaire : 4 %
Alternatifs : 1 %

Synthèse de l’exercice 2016 

2016

2015

Cotisations brutes

538,4 millions d’euros

550 millions d’euros

Nombre de garanties

412 301

407 495

Nombre d’adhérents

350 275

349 738

Produits nets des
placements financiers

340,4 millions d’euros

323,9 millions d’euros

Situation des actifs (en valeur de marché)

11,6 milliards d’euros

11,2 milliards d’euros

Stock de la provision pour
participation aux excédents

203,6 millions d’euros

191 millions d’euros

Fonds propres
dont
Montant de la réserve de capitalisation

962,7 millions d’euros
201,5 millions d’euros

902,6 millions d’euros

198,4 millions d’euros

Résultat net

57 millions d’euros

44,5 millions d’euros