Moins de 6 semaines après son arrivée à New York, en deuxième position de The Transat bakerly, le skipper du Class40 Carac est dans les starting-blocks de la Québec – St Malo. 26 équipages sont au départ de cette transat retour, dont 19 en Class40 : pas moins d’une dizaine d’entre eux peuvent prétendre à la victoire. Louis Duc et son équipage ont déjà leur stratégie en tête pour tenter d’accéder au podium.

bateau_carac

 

« Le plus dur dans cette transat, ce sera de quitter Québec ! », lance Louis Duc. « Nous sommes accueillis comme des rois ici. Il y a une réelle volonté de développer la course au large. Les gens s’intéressent à nos bateaux, à la course, c’est vraiment agréable. »

J – 3 avant le coup d’envoi de la Québec – St Malo. Louis Duc et son équipe, composée d’Yves Salé et de Franz Bouvet, procèdent aux ultimes préparatifs de leur Class40 : à bord de ces engins de course, les possibilités d’améliorations sont infinies. « On a toujours des optimisations à apporter sur un bateau… », sourit Louis.

Une course à trois temps

Ce dimanche, à 19h (heure française), les concurrents de la Québec – St Malo s’attaqueront à la première phase de cette transat qui se disputera en trois temps : la remontée du Saint-Laurent qui peut durer 2 à 4 jours, puis viendra la sortie du fleuve jusqu’au large de St Pierre et Miquelon et, enfin, la traversée de l’Atlantique en elle-même. 

Louis Duc, skipper Carac : « Il ne faudra rater aucune de ces phases. Les premières 24h seront primordiales, notamment à cause des courants du St Laurent. Entre le Rocher Percé et St Pierre-et-Miquelon, nous serons dans du semi-large, après, c’est la transat ! Chacune de ces phases nécessitera des stratégies distinctes : au début, il faudra manœuvrer sans cesse. Nous devrons tous trois être disponibles, à tous moments et opportunistes. Avant St Pierre-et-Miquelon, l’un de nous pourra se reposer, ensuite, nous prendrons le rythme transat avec un à la barre, un en semi-veille et le troisième au repos. »

La météo est extrêmement changeante, voire imprévisible sur le grand fleuve québécois, réputé pour ses forts courants et ses berges rocheuses. Le skipper Carac, qui a déjà deux Québec – St Malo à son actif, sait qu’il est inutile de se fier aux prévisions, il a cependant trouvé une parade pour affiner sa stratégie au fur et à mesure de ses 2 à 4 jours de remontée le long des superbes rives du St Laurent, un secret de skipper... Viendra ensuite une phase de transition, entre l’embouchure et St Pierre-et-Miquelon : un passage clé avant la traversée en elle-même de l’Atlantique nord.

Expérience et stratégie

Expérience et stratégie seront donc mises au service de la performance de l’équipe Carac sur ces 2900 milles (5400 km) entre le Québec et la Bretagne qui devraient être dévalés en 10 à 12 jours, aux allures portantes.

Louis Duc, skipper Carac : « C’est en général une transat rapide qui se joue au portant (vents venant de l’arrière, ndlr) : c’est confort et sympa pour l’équipage, mais nous allons être confrontés aux performances d’une dizaine de bateaux récents, particulièrement rapides à ces allures-là, menés par de bons équipages. Il va falloir jouer serré pour tirer son épingle du jeu ! »

Les premiers concurrents sont attendus entre le 20 et le 22 juillet dans la cité malouine que Louis avait quittée le 23 avril dernier, dans le cadre du prologue de The Transat. « Nous serons heureux de retrouver toute l’équipe de la Carac à Saint-Malo, après ce grand périple américain ! », conclut Louis.

Le team Carac sur la Québec St Malo

Louis Duc, skipper. Auteur d’une récente belle 2e place sur The Transat bakerly, Louis aborde sa 3e Québec – St Malo et sa deuxième en tant que skipper. Il connaît la route et les pièges de ce parcours atypique.

Yves Salé, équipier. Régatier averti, Yves coure à haut niveau en Formule 18 (catamaran de sport) et en IRC. Il a également gouté au Multi 50. Equipier fidèle de Louis, et compétiteur dans l’âme, il connaît très bien le Class40.

Franz Bouvet, équipier. Marin averti lui aussi, Franz régate régulièrement en IRC en solitaire et en équipage. Il va découvrir le Class40 et la course au large à l’occasion de cette transat.

Les Class40 engagés sur la Transat Québec – St Malo 

 

Jules Bonnier (France) CORA MOUSTACHE SOLIDAIRE

Gonzalo Botin (Espagne) TALES 2

Stéphane Bry (France) SIRIUS

Benoit Charon (France) REGION NORMANDIE

Manuel Cousin (France) GROUPE SETIN

Marc Dubos (France) ESPRIT SCOUT

Louis Duc (France) CARAC

Bertrand Guillonneau (France) MATOUBA

Isabelle Joschke (France) GENERALI-HORIZON MIXITE

Hiroshi Kitada (Japon) KIHO

Brieux Maisonneuve (France) ELLIPSE

Catherine Pourre (France) EARENDIL

Olivier Roussey (France) OBPORTUS 3

Mikael Ryking (Suède) TALANTA

Phil Sharp (Angleterre) IMERIS

Maxime Sorel (France) VANDB

Christophe Souchaud (France) MONTRES MICHEL HERBELIN

Armel Tripon  (France) BLACKPEPPER /LES P’TITS DOUDOUS

Thibaut Vauchel – Camus (France) SOLIDAIRES EN PELOTON-ARSEP

La Transat Québec – St Malo

 

2900 milles (5400 km) en équipage en Atlantique Nord

Crée en 1984

Organisée tous les 4 ans

26 partants dont 19 en Class40

4 catégories : Ultime, Open, Multi50, Class40

Départ le 10 juillet, arrivées des Class40 prévues à partir du 20 juillet

La Carac

Mutuelle d’épargne à taille humaine, la Carac conçoit, gère et distribue des solutions financières qui s’adressent à toutes les personnes soucieuses de performance et d’intégrité dans la gestion de leur patrimoine. La Carac dispose d’un réseau de collaborateurs sur l’ensemble de la France qui conseillent et accompagnent les épargnants. Fière de son histoire, porteuse de valeurs telles que la loyauté, l’engagement, la fiabilité, et la proximité, la Carac se fait un devoir d’être à la hauteur de la confiance que ses adhérents lui accordent. Garante de leur intérêt à la fois collectif et individuel, elle incarne un modèle avisé qui fait de ses adhérents des acteurs à part entière de la gouvernance.

Engagement solidaire

La Carac a choisi de mettre son engagement dans la course au large au service des actions solidaires qu’elle mène au quotidien. Ainsi, à chaque mille parcouru par le Class40 Carac, un euro est reversé aux cinq associations partenaires de la mutuelle : Arc-En-Ciel, L’Association des Paralysés de France, Mécénat Chirurgie Cardiaque, L’ Œuvre des Pupilles Orphelins et Fonds d’Entraide des Sapeurs-Pompiers de France, Solidarités Nouvelles face au Chômage.

Pour plus d’informations, consultez la page Facebook Carac Voile.

Programme 2016 Class40 Carac

2 – 17/19 mai                       The Transat (Plymouth - New York)

28 mai – 11 juin                  Atlantic Cup (New York – Portland)

2 – 24 juillet                         Québec – St Malo (départ le 10 juillet de Québec)

8 – 18 septembre               Normandy Channel Race (au départ de Caen)

 

Contacts presse

Isabelle Delaune  06 20 53 90 14  isabelle.delaune@wanadoo.fr

Catherine Ecarlat  06 79 54 22 83  catherine.ecarlat@wanadoo.fr 

Crédit photo Marc Bergeron